Les chiffres du réseau

 

Agir pour la planète : 1 bus du réseau amelys équivaut à 56 voitures ! Le réseau de transport public contribue à une meilleure qualité de vie en ville.

Le réseau :

  • 4 lignes régulières, les lignes 1 à 4, auxquelles s’ajoute la ligne 6 du réseau Ulys accessible avec les titres de transport amelys entre l’arrêt « Ancienne Gare » à Saint-Maurice-sur-Fessard et l’arrêt « Gare Routière » à Montargis
  • 6 lignes complémentaires, les lignes 11 à 16
  • 14 lignes secondaires
  • 1 navette de centralité, Coralys
  • 1 service de transport de personnes à mobilité réduite, Moov’amelys
  • des services de transport à la demande Résago, sur réservation préalable, pour toutes les communes périurbaines et les zones moins denses
  • des services de transport à la demande spécifiques, sans réservation au préalable (Flexo soirée, gare SNCF…)

Les agents

Keolis Montargis compte actuellement 54 salariés pour animer le réseau amelys, dont plus de 81% de personnel de conduite. Les conducteurs-receveurs constituent l’une des principales interfaces avec le public, et contribuent grandement à l’image de marque du réseau amelys.
Le taux de féminisation de Keolis Montargis dépasse 42%, contre 18% à l’échelle nationale dans les entreprises de transports urbains de voyageurs.

La répartition des agents de l’entreprise se fait comme suit :

  • Conducteurs-receveurs : 42
  • Exploitation terrain : 2
  • Marketing et Communication : 3
  • Maintenance : 2
  • Direction : 5

Infrastructures et parc de véhicules :

  • 29 bus standards pour les lignes régulières, les lignes complémentaires et les lignes secondaires.
  • 1 minibus assurant le service de transport de personnes à mobilité réduite Moov’amelys
  • 1 minibus pour la navette de centralité Coralys
  • 1 minibus pour les services de transport à la demande Résago et Flexo
  • 5 autocars standards de la société Darbier travaillant pour le réseau amelys
  • 452 arrêts de bus, dont 94 équipés d’abribus
  • 13 bornes d’information voyageurs Luciol aux arrêts

Résultats commerciaux :

  • 2 166 689 voyages réalisés sur le réseau en 2013
  • Plus de 7 000 clients au quotidien
  • Plus de 1 million de kilomètres parcourus en 2013, soit plus de 25 fois le tour de la Terre !
  • Plus de 82% de clients satisfaits (enquête de satisfaction menée en juin 2012)

Emissions de CO2 :

Depuis le 1er octobre 2013, les transports affichent leurs émissions de CO2.

La méthode utilisée par Keolis Montargis est conforme au guide méthodologique publié par l’Etat pour l’Information CO2 des prestations de transport. Ce guide est disponible sous : www.developpement-durable.gouv.fr/Information-CO2-des-prestations-de.html

La loi « Grenelle II de l’environnement » rend obligatoire, à partir du 1er octobre 2013, l’information sur la quantité de CO2 émise pour chaque prestation de transport. Cette information a pour objectif de sensibiliser l’ensemble des acteurs de la chaine de transport à leur contribution aux émissions de gaz à effet serre et leur permettre d’orienter, le cas échéant, leur choix vers des solutions moins émettrices.

Info CO2 transport

Nous allons donc vous aider à y voir plus clair :

Le CO2, qu’est ce que c’est ?

Le CO2 est la formule chimique du dioxyde de carbone.

C’est un gaz, présent naturellement dans l’atmosphère, qui participe à l’effet de serre.
L’effet de serre est un phénomène naturel qui permet de maintenir une température vivable sur Terre d’environ 15°c. Sans lui, la température sur la planète avoisinerait les -18°c !

Aujourd’hui, nous constatons que l’effet de serre est intensifié par l’Homme. En effet, la quasi-totalité des activités humaines émet du CO2 supplémentaire dans l’atmosphère et déséquilibre ainsi ce phénomène naturel. La concentration de CO2 dans l’atmosphère augmente à cause des industries, du transport de marchandises et de voyageurs, du chauffage et climatisation des bâtiments de l’agriculture… et participe ainsi au changement climatique.

Le changement climatique est responsable, non seulement de l’augmentation globale de la température à la surface de la terre mais aussi de la modification du cycle de l’eau et des climats avec des sécheresses et inondations plus importantes, de la montée du niveau de la mer, de l’acidification des mers et océans, des espèces animales ou encore des cycles végétatifs perturbés…

Vous trouverez d’avantage d’informations sur le site internet lié à la campagne « Faisons vite, ça chauffe ! » lancée par l’ADEME : www.faisonsvite.fr

La méthode : mode de calcul des émissions de CO2 de niveau 2

Comment est estimée l’empreinte CO2 de votre déplacement sur le réseau amelys ainsi que les services de transport Coralys et Moov’amelys ?

Pour évaluer l’impact carbone de votre déplacement, nous avons utilisé la formule suivante :

[(consommation de gazole en propre et par les sous-traitants en 2012) x facteur d’émission du gazole) / nombre de voyages total sur le réseau en 2012] / longueur moyenne du voyage

Soit les émissions de CO2 suivantes :
Selon les formules de calcul précédentes, l'émission est 171 grammes de CO2 par kilomètre par voyageur.

Les données sources sont les suivantes :

  • facteurs d’émissions fixés par l’arrêté du 10 avril 2012 pris pour application du décret 2011-1336 du 24 octobre 2011 relatif à l’information CO2 des prestations de transport : 3,07 Kg de CO2 par litre de gazole,
  • consommation annuelle d’énergie pour la traction des véhicules de transport de passagers : bus, minibus et minicar – gazole (sources : données précises de consommation de gazole de Keolis Montargis et estimation de la consommation des sous-traitants sur la base d’une consommation de 7 litres de gazole / 100 km),
  • nombre de passagers transportés annuellement sur notre réseau : 2 166 385 voyages réalisés en 2012 (source : donnée de Keolis Montargis, fréquentation calculée sur la base d’un coefficient de mobilité associé à chaque titre de transport),
  • longueur du voyage dans les agglomérations de moins de 100 000 habitants (source : enquête interne de UTP – hors Ile-de-France).

A propos des facteurs d’émissions :

Pour le présent dispositif d’information CO2, sont prises en compte des émissions du puits à la roue. Elles comprennent les émissions de CO2 engendrées pendant la phase amont : production (par exemple extraction, raffinage du pétrole, utilisation des centrales électriques etc…), la distribution, le transport du gazole.

Elles comprennent également les émissions de CO2 engendrées pendant la phase aval qui correspond à la combustion du carburant due à l’utilisation du moyen de transport : lorsque le carburant brûle dans le moteur du véhicule de transport.

.